Audrey Vandromme
PSYCHOMOTRICIENNE
& INSTRUCTRICE EN MASSAGE BÉBÉ
13 rue Soubiras | 33200 Bordeaux-Caudéran | 07.82.33.87.12

La Psychomotricité, c'est quoi ?


La psychomotricité est une discipline du champ médical et paramédical qui s'intéresse au corps dans sa globalité. Le psychomotricien utilise les possibilités de mouvement du corps d'expression et de relation. Il s'agit de donner du sens aux manifestations corporelles. Ainsi, la psychomotricité considère que les fonctions motrices et l'état psychique, affectif et relationnel du sujet sont en lien et ont des effets l'un sur l'autre. Il existe différents champs d'intervention.


Prévention et éducation

De par sa connaissance du développement psychomoteur de l'enfant, le psychomotricien peut accompagner et soutenir le jeune enfant dans son développement. Il a également un rôle dans le soutien de la parentalité et la valorisation des compétences parentales, afin de permettre à chaque parent d'être en lien, en relation avec son enfant, de repérer les capacités de son enfant.

Par exemple, lors de séances individuelles, d'animation d'ateliers d'éveil psychomoteur en crèche ou encore d'ateliers enfants-parents…

Il peut également accompagner les professionnels de la petite enfance lors de formations ou de soirées de réflexion.


Dépistage

Le bilan psychomoteur est l'outil du psychomotricien permettant de repérer des troubles psychomoteurs. Il s'appuie sur des tests standardisés et une observation clinique. Le bilan psychomoteur est un prérequis à la mise en place d'un accompagnement en psychomotricité. Le psychomotricien peut ainsi participer au diagnostic médical dans le cadre de certaines pathologies (dyspraxie, TDAH, autisme, ...). En savoir plus sur le bilan psychomoteur.


Soins : rééducation et thérapie psychomotrice

Le psychomotricien a pour mission de réduire les troubles psychomoteurs mais également de permettre au patient de se réapproprier son corps dans sa relation à lui-même et aux autres.

L'espace de soin en psychomotricité doit être ludique et adapté à la personne dans une relation thérapeutique basée sur la confiance. Le psychomotricien va alors utiliser différentes techniques, médiations (expressions corporelles et artistiques, jeux sensori-moteurs, jeux de stratégies, parcours moteurs, jeux d'équilibre, jeux de motricité fine, activités manuelles, relaxation…)


Le Psychomotricien


Le psychomotricien est un professionnel de santé paramédical exerçant sur prescription médicale.

La profession est encadrée par le décret n°88-659 du 6 mai 1988 du Code de la Santé Publique, définissant le champ de compétence des psychomotriciens.

De par sa formation initiale, le psychomotricien est formé à la fois au développement normal du jeune enfant mais également au développement pathologique. On peut alors dire que le psychomotricien un spécialiste du développement psychomoteur. Il est également formé à différentes approches, techniques et médiations visant à instaurer une relation de confiance avec le patient et donner du sens aux manifestations psycho-corporelles.


La psychomotricité, pour qui ?


Bébé

- Prématurité
- Retard du développement psychomoteur : acquisition tardive de la tenue de la tête et du retournement, difficulté dans l'acquisition de la marche ou de la station assise
- Difficultés au niveau de la régulation tonique : hypotonie ou hypertonie
- Difficultés de comportement, dans la relation et la communication : absence de sourire, de regard, peu d'intérêt pour les objets et/ou les personnes
- Troubles du sommeil, de l'oralité, difficultés à s'apaiser
- Maladies génétiques ou troubles neurologiques

Enfants

- Troubles dans l'acquisition des coordinations : enfant qui tombe souvent, qui est maladroit, dyspraxie,
- Difficultés de motricité fine, dysgraphie : dans la manipulation, au niveau de l'écriture…
- Troubles de la latéralité : difficultés à choisir sa main dominante, difficultés dans le repérage droite-gauche
- Difficultés dans le repérage spatio-temporel : difficultés de repérage dans le temps (avant-après, hier-demain…), difficultés à se repérer et s'organiser dans l'espace en général, sur une feuille/dans un cahier…
- Troubles de la régulation tonique, de la posture
- Difficultés scolaires, dans les apprentissages : écriture, raisonnement mathématique…
- Difficultés de comportement : enfant agité, qui bouge tout le temps, ou alors inhibé, qu'on n'entend pas
- Trouble de la confiance en soi, de l'estime de soi
- Agressivité, difficultés face à la frustration, difficultés dans la gestion des émotions
- Difficultés d'attention, de concentration
- Enfants à haut potentiel, enfants précoces
- Troubles neurologiques, maladie génétique, autisme…

Adolescents

- Difficultés relationnelles
- Troubles de l'image de soi
- Troubles des conduites alimentaires
- Troubles des apprentissages
- Difficultés d'attention, de concentration
- Troubles du comportement
- Isolement, repli
- Troubles somatiques en lien avec des difficultés émotionnelles

Adultes

- Troubles de l'image du corps, image négative de soi
- Stress, burn out
- Troubles du sommeil
- Pathologie chronique, neurologique
- Suivi post-opératoire
- Soins palliatifs

Personnes âgées

- Diminution de l'autonomie
- Troubles de la mémoire
- Difficultés d'équilibre, au niveau de la marche
- Syndrome post-chute
- Troubles comportementaux
- Pathologies dégénératives


La psychomotricité, comment ?


Le bilan psychomoteur est un pré-requis à toute prise en soin en psychomotricité. Il permet d'évaluer les fonctions sensorielles, perceptives, émotionnelles et motrices. C'est une photo à un instant T des capacités psychomotrices du patient. Les capacités sont évaluées en fonction de l'âge du patient.

Grâce à ce bilan, le psychomotricien a ainsi une idée des difficultés, des troubles d'ordre psychomoteur mais également des capacités du sujet. Ces observations peuvent compléter un diagnostic médical.

Suite à cela, le psychomotricien, en lien avec le patient et sa famille ainsi que d'éventuels partenaires (médecins, orthophonistes, psychologues…) décident des modalités de l'accompagnement. L'établissement d'une relation de confiance est une des clés de l'alliance thérapeutique et donc d'un suivi efficient.

En règle générale, les séances durent entre 30 et 45 minutes selon l'âge du patient et sa pathologie. La fréquence est hebdomadaire. Les séances se déroulent au sein du cabinet de psychomotricité mais un accompagnement au domicile peut également être proposé selon les besoins du patient.

Le psychomotricien de par sa formation et selon les difficultés et capacités du patient, peut utiliser différentes médiations : parcours moteurs, jeux d'équilibre, activités créatives, activités sensorielles, jeux de société, relaxation…

Des points réguliers sont proposés au patient et à sa famille. Le psychomotricien travaille également en lien avec les autres partenaires (psychologues, orthophonistes, médecins, enseignants) qui accompagnent le patient au quotidien.